Dolphins de Miami ' Choix au repêchage: Résultats, Analyses et notes

author
12 minutes, 17 seconds Read

Les Dolphins de Miami ont connu une intersaison tumultueuse jusqu’à présent en 2016, et beaucoup auraient du mal à la considérer comme une bonne saison.

Les Dolphins ont la chance de tourner autour de l’image de l’intersaison 2016, ainsi que de l’équipe elle-même, à partir du repêchage de la NFL.

Les Dolphins ont huit choix au repêchage de cette année et espèrent obtenir une meilleure production de ces sélections que lors de leurs dernières repêchages, qui ont varié de mi-décents à des catastrophes non atténuées.

Les prochains jours changeront-ils la chance de repêchage de Miami? Nous le saurons non seulement au cours des jeudis, vendredis et samedis, mais tout au long de la saison à venir.

Gardez-le ici tout au long du repêchage pendant que nous mettons à jour le tracker tout au long des sept tours, du 13e choix (ou plus tôt si Miami se négocie) au dernier choix pendant que nous analysons et évaluons chaque sélection au fur et à mesure.

Cliquez pour développer la figure….

Les Dolphins de Miami ont commencé avec huit choix cette année et seulement trois d’entre eux sont entrés dans le top 100.

Puis est venu vendredi lorsque les Dolphins ont échangé deux fois. D’abord, ils ont échangé leur choix de quatrième tour à Baltimore pour aller chercher Xavien Howard (par Armando Salguero du Miami Herald). Puis plus tard vendredi soir, ils ont cédé un quatrième tour conditionnel en 2017, un troisième tour en 2017 et un choix de sixième tour cette année au Minnesota (selon Chris Tomasson du Twin Cities Pioneer Press) pour revenir au troisième tour et acquérir Leonte Carroo.

Miami a ensuite échangé son choix de cinquième tour avec l’une des équipes les plus improbables: sa rivale de division, la Nouvelle-Angleterre. L’échange leur a permis d’obtenir un sixième tour et deux septièmes tours.

Miami a effectué un échange de plus, échangeant le demi de coin Jamar Taylor aux Browns de Cleveland pour échanger des choix de 250 à 223.

Avec tous les rouages et les transactions, Miami a fini par choisir huit joueurs au repêchage — mais pas nécessairement dans les places qu’ils avaient à l’origine.

Voici notre examen du projet de Miami 2016 avec notes et analyse.

1re ronde, Choix No 13: Laremy Tunsil, Tacle, Ole Miss

Gregory Payan / Associated Press

C’est il y a 33 ans que les Dolphins de Miami ont sauté sur leur plus grand choix de premier tour de tous les temps malgré le fait que ledit joueur ait glissé dans le repêchage en raison de rumeurs et d’accusations sur sa consommation de drogue à l’université.

Ce choix, un Daniel Constantine Marino Jr., a bien fonctionné.

Dans le projet de 2016, ce n’était pas une rumeur mais plutôt une preuve irréfutable sous la forme d’une vidéo vieille de plusieurs années, par Deadspin.Patrick Redford de com, qui a provoqué la chute de Laremy Tunsil, plaqueur gauche d’Ole Miss, aux Dolphins de Miami avec leur 13e choix.

Ce numéro 13 est assez agréable pour les dauphins, n’est-ce pas?

Avant la draft et une grande partie de la controverse entourant la vidéo de Tunsil, il était considéré comme l’un des meilleurs joueurs au total de la draft — à tel point qu’on ne pouvait même pas le concevoir tomber aux Dolphins de Miami.

Malgré cela, il est le choix parfait pour Miami. Il peut facilement se glisser dans la position de plaqueur gauche et déplacer Branden Albert en garde gauche, ou, au moins cette saison, Tunsil pourrait jouer garde gauche aux côtés d’Albert.

Il est fluide dans sa technique de blocage avec un jeu de jambes incroyable et une grande courbure et flexibilité.

NFL.com Charles Davis croit que Tunsil aura un impact instantané dans sa saison recrue, et un joueur qui sera heureux de voir un tel impact sera le quart-arrière Ryan Tannehill.

En ce qui concerne les choses hors du terrain, cela ne devrait pas être trop préoccupant; comme la NFL.Ian Rapoport de com souligne que Tunsil a passé tous ses tests de dépistage de drogue (h / t Chris Wesseling de NFL.com ).

C’est un excellent choix tout autour et chanceux pour Miami qu’il soit tombé aussi loin.

Grade: A +

2e Ronde, Choix No 38: Xavien Howard, CB, Baylor

Ron Jenkins / Getty Images

Il y a beaucoup à aimer du choix de deuxième tour de Miami — le demi de coin de Baylor Xavien Howard.

Selon Pro Football Focus, les équipes adverses n’avaient qu’une note de passeur de 32,4 en 2015 (h/t Barry Jackson du Miami Herald). Howard possède également une grande taille, atteignant 6’0″ et 201 livres, et est assez rapide, enregistrant un temps de tableau de bord de 40 verges de 4,41 secondes lors de son pro day.

Howard s’intègre également assez bien dans le schéma de Miami avec son ensemble de compétences, ce qui implique de prendre beaucoup de risques, ainsi que de grandes compétences de balle globales.

D’un autre côté, Howard semble avoir des problèmes à arrêter la course parfois, car sa capacité de jeu peut être compromise contre la course menant à des plaquages manqués. Howard peut aussi être un peu trop agressif sur le terrain.

Pour acquérir Howard, les Dolphins passent du numéro 42 au numéro 38, en lançant leur choix de quatrième tour, par Armando Salguero du Miami Herald.

Ma principale préoccupation est l’échange dit: Miami a-t-il dû échanger pour obtenir Howard? Étant donné qu’aucun autre demi de coin n’a été choisi entre le choix de Miami et le choix initial au numéro 42, on risquerait de deviner que ce n’était pas le cas.

L’échange abaisse considérablement ma note sur un joueur que je ne voyais pas trop comme un choix de deuxième tour pour commencer.

Grade: C –

3e ronde, Choix No 73: Kenyan Drake, RB, Alabama

Darron Cummings / Associated Press

Le running back kenyan Drake de l’Alabama semble être né pour être un running back complémentaire.

C’était le rôle qu’il assumait avec le Crimson Tide, servant principalement de changement de rythme pour le retour de Heisman – Derrick Henry. Il jouera probablement le même rôle à Miami que le running back de changement de rythme de Jay Ajayi.

Alors pourquoi a-t-il été repêché si haut au troisième tour? Probablement une tentative des Dolphins de devancer une course potentielle sur les running backs, une position qu’ils visaient tout au long du repêchage.

Il y a beaucoup de choses à aimer dans ce choix, car Drake est un gros running back, mesurant 6’1″ et 210 livres. Il ne court pas comme un, car son jeu échappe aux défenseurs. C’est une grande raison pour laquelle ‘Bama l’a utilisé sur les retours de botté, y compris un retour de botté de dégagement de 95 verges pour un touché.

Drake travaille également comme troisième-arrière, avec une moyenne de 12,5 verges par réception hors du champ arrière.

Ce sont toutes de grandes qualités, mais pas pour un running back que vous recherchez au troisième tour, en particulier avec Kenneth Dixon, Paul Perkins et Devontae Booker toujours disponibles, ainsi qu’avec les antécédents de blessures de Drake (Drake a subi une luxation de la cheville en 2014 et un bras cassé en 2015).

Si Miami voulait un retour de botté, il aurait pu attendre — ce n’était pas le moment.

Grade: D

3e ronde, Choix 86: Leonte Carroo, WR, Rutgers

Darron Cummings / Associated Press

Miami semblait terminé pour la nuit après avoir choisi le running back Kenyan Drake, mais l’équipe est ensuite retournée au troisième tour pour faire son meilleur choix de draft de la soirée.

Miami a choisi le grand receveur de Rutgers Leonte Carroo, qui arrive à 6’0″, 211 livres. Carroo a été projeté comme un choix de deuxième à troisième ronde par NFL.com Lance Zierlein — et pour cause.

Carroo a non seulement une grande taille pour la position, mais est également superbe pour suivre la balle en l’air. Il s’intègre bien avec les trois autres receveurs de Miami et est logique en remplacement de Rishard Matthews.

Carroo n’aura pas beaucoup de mal à obtenir du temps de jeu dans l’attaque de Miami, ce qui aurait probablement été un défi pour lui sous les régimes précédents. Il devrait se régaler du fait que la majeure partie de la couverture sera centrée sur Jarvis Landry et DeVante Parker. Sa capacité de blocage de course sera également un atout majeur, comme Omar Kelly du Sun-Sentinel souligne que Carroo « est fier de son blocage. »

C’est un choix solide, mais peut-être que les Dauphins ont donné trop de munitions futures. Avec leur choix de sixième ronde cette année, ils ont échangé leurs choix de troisième et quatrième rondes en 2017, selon Chris Tomasson de Pioneer Press.

Les choix compensatoires dans les rondes que Miami pourrait obtenir atténuent le coup, ainsi que l’avantage de l’attaque que Carroo ajoute à l’équipe. Cela ne mérite pas tout à fait un A complet, mais c’était le meilleur choix de la soirée à Miami.

Grade: A –

6e ronde, Choix 186: Jean-Pierre, WR, Texas Tech

Sue Ogrocki / Associated Press

Pour la première fois depuis un certain temps, Miami a un homme dynamique au coup d’envoi et au retour de botté, échangeant avec Minnesota pour repêcher Jakeem Grant de Texas Tech.

Grant est petit, atteignant 5’6″ et 165 livres, mais ne laissez pas la taille vous tromper, laissez sa vitesse échapper aux autres défenses à la place, alors qu’il a couru un 4.38 40 yards lors de son pro day, et selon Pro Football Focus, il a forcé 33 plaqués manqués sur 91 réceptions.

Là où Grant devrait vraiment aider les Dolphins, c’est sur le coup d’envoi et les retours de bottés. Il a effectué un retour de 30 verges ou plus dans huit des 12 matchs de la saison dernière, dont un retour de 103 verges pour un touché.

Voici le type de choix que vous faites au sixième tour. Cela n’aurait peut-être pas répondu à un « besoin », mais cela ajoute du talent à une équipe qui en a désespérément besoin, et pour les Dolphins, quiconque peut créer un grand jeu en vaut la peine.

Grade: B +

6e ronde, Choix 204: Jordan Lucas, Sécurité, Penn State

Michael Conroy / Associated Press

Miami est revenu à renforcer le secondaire avec son deuxième choix de sixième tour, sélectionnant Jordan Lucas de Penn State.

Lucas a joué à la fois demi de coin et demi de sûreté à Penn State, commençant aux deux postes tout en étant élu capitaine de l’équipe.

Lucas sera utilisé comme coin pour les Dauphins, où sa polyvalence lui permet d’être utilisé dans la fente ou à la limite.

Il y a des inquiétudes autour de Lucas: il n’est pas très rapide et n’est pas vraiment un meneur de jeu (trois interceptions en 2013 ; aucune lors des deux dernières saisons). Il devra briller dans les équipes spéciales pour vraiment avoir une grande chance avec les Dolphins, mais d’un point de vue de la profondeur, le choix était logique.

Grade: B

7e ronde, Choix 223: Brandon Doughty, QB, Western Kentucky

Darron Cummings / Associated Press

Depuis 2013, les fans des Dolphins demandent à Miami de choisir un quart-arrière pour pousser Ryan Tannehill ou prendre son poste.

Une fois de plus, les Dolphins ne l’ont pas fait, mais ils ont repêché un quart-arrière qui devrait donner au troisième ligne Logan Thomas une course pour son argent à Brandon Doughty, dans l’Ouest du Kentucky.

Doughty est bien accompli, remportant le titre de MVP de la Conférence AMÉRICAINE en 2014 et 2015 et menant le pays au chapitre des verges par la passe et des touchés les deux saisons.

Malgré les distinctions, Doughty n’a pas un gros bras et serait mieux adapté à une attaque davantage basée sur la précision et non sur les gros jeux. J’ai même des doutes sur le fait qu’il fera la liste finale de 53 joueurs, étant donné qu’il n’a pas la force de bras du troisième ligne Logan Thomas actuel, et on doit se demander pourquoi choisir quelqu’un qui est au plafond est un quarterback de secours alors que d’autres postes auraient pu être pourvus.

Grade: C

7e ronde, Choix 231: Thomas Duarte, TE, UCLA

Darron Cummings / Associated Press

J’adore ce choix de Miami. C’était un excellent moyen de conclure le repêchage de la NFL de 2016.

Les cueillettes de Miami à l’extrémité serrée semblent plus productives qu’elles ne l’ont été en réalité.

Dion Sims a montré des éclairs de potentiel mais n’a pas tout à fait été à la hauteur de son potentiel, tandis que la saison 2015 de Jordan Cameron pourrait mieux être décrite comme « inégale » (et il a toujours les mêmes soucis de commotion cérébrale qui l’ont tourmenté avant de signer avec Miami la saison dernière).

Dans cet esprit, alors que tight end n’était pas une priorité, les Dauphins ont invité quelques tight ends en visite officielle. L’un était Thomas Duarte de l’UCLA, et Duarte semblait prendre un brillant dans le sud de la Floride lors de sa visite.

« Je ne pourrais pas être plus excité. Je leur ai rendu visite et je les ai aimés. C’était comme à la maison « , a déclaré Duarte lors de sa conférence téléphonique post-projet avec South Florida media (h / t Omar Kelly du Sun Sentinel). Maintenant, vous pouvez dire que Duarte est à la maison, mais ce n’est pas la seule chose qui fait du choix un gagnant.

Duarte conviendrait bien à une attaque d’Adam Gase avec sa capacité à créer une séparation avec les gardiens et les secondeurs, tandis que sa taille, à 6’2″ et 231 livres, en fait également une bonne cible en zone rouge.

Vous pouvez également aligner Duarte à l’extérieur, renforçant encore l’attaque de Miami tout en éliminant le besoin de repêcher un autre receveur.

Sa capacité de saut aide en tant que cible de la zone rouge, car il s’est classé cinquième parmi les bouts serrés à la moissonneuse-batteuse avec un saut vertical de 33 ½ pouces.

Les fans des Dolphins devraient être ravis de voir ce que Duarte peut ajouter à l’équipe. Il devra se battre pour du temps de jeu en première année (un défi puisqu’il est presque un pur receveur), mais il pourrait être une arme précieuse pour Ryan Tannehill à sa disposition.

Catégorie : A+

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.