Notre Tennessee

author
2 minutes, 25 seconds Read

EXPERT EN POLITIQUES PUBLIQUES
UT Knoxville, ’78

 Nancy-Ann Min DeParle

Alors qu’elle voyageait sur Air Force One en mai 2012, Nancy-Ann Min DeParle, assistante du président américain et chef de cabinet adjoint de la Maison Blanche pour la politique, a appris que le président Barack Obama avait choisi Pat Summitt, une ancienne de l’Université du Tennessee, pour recevoir la Médaille présidentielle de la Liberté.

Obama se tourna vers DeParle et lui dit: « Je sais que tu veux le faire », en disant à DeParle qu’elle téléphonerait à Summitt pour l’informer du prix.

 » C’est une de mes héroïnes « , dit DeParle.

Élevé à Rockwood, Tennessee, par une mère célibataire, DeParle a fréquenté l’Université de Knoxville en tant que boursier anAndy Holt et soutenu par une bourse Pell. En plus d’être nommée porte-flambeau, elle a marqué l’histoire de l’université en devenant la première femme présidente du corps étudiant de sa dernière année. En 1978, le magazine Glamour l’a nommée parmi les 10 meilleures étudiantes de l’année.

Au lycée, elle a regardé sa mère subir des traitements contre le cancer, de peur de perdre son emploi et son assurance maladie. Lorsque sa mère est décédée pendant les vacances de Noël en première année de DeParle à l’université, elle est restée silencieuse sur sa perte. Mais un parent a prévenu son conseiller académique, qui l’a dit à ses professeurs. Elle a également trouvé de la force dans ses sœurs de sororité Delta Gamma.

 » J’ai eu le soutien de la faculté, des administrateurs et d’autres étudiants « , dit-elle.  » Ils étaient comme une famille. Cela fait partie, je pense, de ce qui rend le Tennessee si spécial. »

DeParle a également été nommé boursier Rhodes et a étudié à l’Université d’Oxford, obtenant un baccalauréat en 1981. Elle est diplômée de la Faculté de droit de l’Université Harvard en 1983.

Elle travaillait dans un cabinet d’avocats de Nashville lorsque le gouverneur du Tennessee, Ned McWherter, l’a choisie pour être commissaire du Département des Services sociaux de l’État. Puis, dans l’administration du président Bill Clinton, elle a été administratrice des Centers for Medicare et des services Medicaid.

DeParle était de retour dans le secteur privé lorsque l’appel est venu pour diriger le Bureau de la réforme de la santé de la Maison Blanche et diriger l’initiative de soins de santé du président Obama, ce qu’elle a d’abord refusé.

« Quand la poussée vient pousser, je ne voulais pas regarder en arrière avec regret de ne pas avoir aidé », dit-elle.  » Être Tennesséen et bénévole, ça déteint sur toi. C’était une façon de servir. »

DeParle est associé au sein de Consonance Capital, une société d’investissement en capital-investissement dans le secteur de la santé.

Fait partie des 100 anciens élèves distingués du Tennessee.

Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.